Le collectif


IRIS PICTURES est un collectif nantais qui a pour objectifs la réalisation, la diffusion et la médiation de reportages visuels (photographie, illustration, vidéo, multimédia) en France comme à l’étranger, principalement dans une dynamique sociale et culturelle.
Le collectif est né de la rencontre des photographes Jean-Félix Fayolle et Jérémie Lusseau. Après avoir mené des travaux indépendants en Europe, en Amérique Latine, en Asie ou en Afrique, ils s’associent en 2013 et sont rejoints par l’illustrateur Yann Jézéquel.

IRIS PICTURES est ouvert à tous type de partenariats et de prestations avec des associations, des collectivités, des entreprises ou des particuliers. Nous proposons la réalisation de reportages, la mise en place d’expositions, des animations et formations autour de la photographie et de notre travail.

Téléchargez notre plaquette pour en savoir plus.

IRIS PICTURES

C/0 L’Atelier des Initiatives
Les Salorges 1
15, Quai Ernest Renaud
44100 Nantes

info[at]iris-pictures.com

 


Jérémie Lusseau
Photographe

Photographe professionnel basé à Nantes, il se déplace régulièrement sur sa région. Disponible pour des commandes de reportages ou de portraits, il couvre des événements allant de la manifestation pour des médias à de la communication d’entreprise.

Marqué par sa collaboration avec le photographe du National Geographic Reza en 2010, son premier travail personnel porte sur les Gens du voyage en Ille et Vilaine. Depuis, il documente les populations marginalisées et les zones urbaines défavorisées que ce soit en Europe, en Afrique de l’Ouest ou en Asie où il a vécu pendant deux ans.

Contributeur pour les agences Getty Images et Noi Pictures (agence spécialisée sur l’Asie du Sud-Est), il cofonde le collectif IRIS PICTURES avec le photographe Jean-Félix Fayolle et l’illustrateur Yann Jézéquel en 2013.

Il collabore régulièrement avec des associations, collectivités, ONG et particuliers qu’il accompagne dans leurs projets autour de l’image.
+33 6 34 04 82 03.


Jean-Félix Fayolle
Photographe

Photographe autodidacte et professionnel, il vit à Nantes et se déplace en région comme à l’international. Il travaille avec des associations, collectivités, artistes, particuliers, entreprises pour des projets visuels sur mesure.

Il consacre mon travail personnel à la photographie sociale documentaire auprès de personnes laissées en marge de la société, notamment dans des zones urbaines complexes en Amérique Latine, aux Philippines et en France. A l’aise dans tous les milieux et polyglotte, il peut s’adapter à toute situation sereinement.

Ses études de commerce international et de langues étrangères l’ont emmené en Allemagne, puis au Mexique où il a côtoyé des bandes. Il lance son premier projet «Fotomexcabia» en Amérique Latine en 2008. Après de nombreuses expositions à travers la France, il travaille neuf mois pour le photographe Reza à Paris en tant que responsable des expositions et conférences.

De 2010 à 2013, il est chargé de projets pour l’association nantaise Kouakilariv’. il a pu mettre en place différents projets d’éducation à l’image, d’échanges interculturels et présenter plusieurs expositions sur des thématiques sociales. Avec Jérémie Lusseau il fonde le collectif Iris Pictures en 2013.

+33 6 65 30 55 87


Yann Jézéquel / Nanouk
Illustrateur

Yann Jézéquel, Nanouk de son nom d’artiste,  est né en 1985 en Bretagne. Il fait des études d’ethnologie et d’écologie au Muséum national d’histoire naturelle de Paris où il s’intéresse aux tribus nomades et semi-nomades et à leur rapport à l’environnement. Il effectue plusieurs voyages d’études entre l’Amazonie et l’Afrique de l’Est.

Il devient marin et plongeur sous-marin, l’une de ses passions avec le dessin. Il poursuit ses voyages avec toujours pour objet de recherche et centre d’intérêt les grands espaces et particulièrement la cohabitation de l’Homme avec la grande faune sauvage.


Karoll Petit
Photographe

Photographe auteure, diplômée d’un BTS photo en 2002, elle s’est installée à Angers depuis 2011. Karoll Petit travaille sur l’Humain, sa carapace, sa façon d’être. Son but a toujours été de dégager l’expression emblématique des personnes. Elle a commencé par photographier des spectacles puis part voyager, rencontrer d’autres cultures. Elle part au Danemark, en Pologne, au Maroc, en Mauritanie, au Sénégal.

Elle a travaillé pour diverses associations, telle que «La Liane», au Sénégal, qui s’occupe des enfants de la rue, ou «Guinée 44» qui aide au développement de l’assainissement de l’eau. Elle s’est ensuite penchée sur les métiers de l’artisanat, ces personnes qui font avec leurs mains. Karoll Petit est attirée par ces gens dites « ordinaires » et qui, pourtant, font partis des ces militants du quotidien dans ce monde où tout se robotise. Comme les agriculteurs d’ailleurs, ceux plutôt nommés « paysans », ceux qui valorisent leur terre, ce sont des battants face à l’agro-industrie. Pour Karoll, tous ces gens font partis de ceux qui désirent respecter la Terre. Elle veut témoigner de ces personnes humbles et tellement indispensables. Elle apprécie de les photographier parce qu’elle ressent, absorbe l’amour qu’ils ont de leurs métiers, ils sont passionnés, généreux. Et ça, elle trouve que ce sont des émotions fortes. Elle aime être bouleversée, bousculée.


Powered by themekiller.com